Vers la sobriété heureuse, Pierre Rabhi

9782330026592_h430

Les petits écolos adorent Pierre Rabhi !

Un livre à lire, à partager, à lire encore !

Une petite balade au sous-sol du Furet du Nord à Valenciennes et je tombe par hasard sur ce livre. Prix accessible, allez je craque, le titre me tente bien et j’ai entendu quelques mots sur l’auteur.

Maintenant le bilan !

Agriculteur, humaniste et philosophe, Pierre Rabhi nous raconte son histoire, son parcours mené à contre-courant de son temps, vers un choix de sobriété… Une vie simple, basée sur la modération de ses désirs, de ses besoins aussi.  Une sobriété réellement libératrice pour se concentrer sur une vie moins matérialiste.

Un homme qui a décidé de changer pour changer le monde et dont la philosophie rayonne au travers de ses actions sur le terrain, ses livres, interviews et d’associations comme Les colibris,…

Pierre Rabhi nous parle de vie quotidienne, d’éducation, d’économie, de politique et aussi d’agriculture, son domaine de prédilection, puisqu’il est agriculteur de métier et fervent protecteur de la terre, de la Terre !

Un recueil pertinent de textes, d’associations, d’adresses pour nous guider. (Certains utilisés à notre mariage 🙂 )

Le texte suivant résume bien une partie de sa philosophie. Comme je dis souvent aux gens autour de moi, on ne peut pas prendre tous les problèmes à bras le corps, du jour au lendemain.

Il faut s’informer, une étape qui demande du travail, du temps et de la volonté.

Il faut ensuite agir et le meilleur moyen de baisser les bras est justement de vouloir se « radicaliser » trop rapidement. D’ailleurs beaucoup de gens invoquent une indigestion à l’écologie avant même de commencer de réels efforts car les médias nous abreuvent de mouvements à la marge, d’autres nous culpabilisent par tous les moyens et il est très difficile, voire impossible, de se projeter dans ces modes de vie 100% écolo’ .

LA PARABOLE DU COLIBRI

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

A nous maintenant de faire notre part !

C’est bientôt le moment des bonnes résolutions, choisissons une ou quelques actions, en rapport avec votre vie de tous les jours, que nous pouvons changer et faisons le point dans quelques mois !

Publicités

Une réflexion sur “Vers la sobriété heureuse, Pierre Rabhi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s